Un pasteur évangélique se rebelle contre la dictature du Covid

Faisant fi du protocole sanitaire mis en place au Québec, un pasteur d’une église de Montréal vient de rassembler plus d’une centaine de fidèles pour un culte, alors que le gouvernement a imposé une limite de 25 personnes. Sa prédication se veut un appel à la résistance contre un agenda politique tyrannique.

Dans sa prédication, le pasteur Carlos Norbal, de l’église Nouvelle Création, a dénoncé les mesures imposées par le gouvernement : « On a commencé la descente vers la tyrannie, où n’importe quelle loi peut s’inventer, et le peuple est appelé à se soumettre sans réfléchir. On est dans une passe dangereuse. Les droits qui nous sont pris ne seront jamais remis« 

Pour l’occasion, le pasteur Carlos Norbal était accompagné d’un ex-policier, Maxime Ouimet, qui s’est fait connaître au Québec pour ses positions contre le port du masque et pour sa négation de la pandémie. Maxime Ouimet affirme sans détour : « Présentement, les policiers qui agissent encore sur le terrain, pensent qu’ils sauvent des gens de la maladie. Ils ne réalisent pas que le Covid, c’est la raison pour un agenda politique« .

Quelques semaines plus tôt, le pasteur Carlos Norbal avait déjà tenu un discours à l’encontre du protocole sanitaire imposé par le gouvernement : « Nous sommes pour le droit de questionner le gouvernement. Les mesures semblent incohérentes avec les faits et les données du corps médical« .

Cette voix évangélique se trouve esseulée au Québec et les autres pasteurs n’hésitent pas à le dénoncer. Parmi eux, le pasteur Bertholi G. Gaspard, interrogé par le journal Metro, se désole de la révolte de son confrère : « C’est dommage pour l’ensemble de la société, mais également pour l’église. C’est incompatible avec notre foi. J’ai de la difficulté à comprendre ce genre d’opposition« .

Le pasteur Bertholi a lui fait le choix de fermer son église et assure : « Il y a un consensus sur le fait que les mesures ralentissent la propagation du virus et sauvent des vies. Nous sommes appelés à aimer notre prochain comme nous-même. Respecter les mesures est un moyen de pratiquer cela« .

Esseulé ? Cela ne perturbe pas le pasteur Carlos Norbal qui écrit sur sa page facebook, le 4 novembre dernier : « Une seule voix qui se lève pour la Vérité est plus forte qu’une majorité dans la fausseté! Ne te sous-estime jamais!« 

Le pasteur Samuel Foucart dénonce « le principe de précaution »

En France, peu de voix évangéliques se lèvent pour s’opposer à cette dérive dictatoriale. Néanmoins, dans une chronique publiée sur le site de son église, le pasteur Samuel Foucart s’interroge sur la dérive du « principe de précaution » et sa compatibilité avec l’Evangile. Extrait :

« Aurions-nous oublié à ce point que vivre, c’est aussi accepter la probabilité de mourir un jour ? Jacques Attali qualifiait récemment le principe de précaution, tout comme l’état d’urgence sanitaire, je cite « d’absurdité irréversible » ! Il faut espérer qu’il se trompe sur l’aspect irréversible. L’Etat d’urgence sanitaire que l’Etat veut nous imposer, n’est en réalité rien d’autre que le fruit amer du principe de précaution influençant toutes formes de vie (sociale, politique, professionnelle, sportive, scolaire, administrative, associative, collective ou individuelle) depuis déjà trois générations

L’auteur du livre des Proverbes va même très loin dans sa condamnation dudit principe de précaution. Je le cite : « Le paresseux dit : il  a un lion dehors ! Je serai tué dans les rues ! » (Pr.22v13). Il assimile le désormais fameux principe de précaution  régissant nos pays aujourd’hui, à de la lâcheté, une craint déplacée et négative de la paresse. Non pas la paresse qui refuse de travailler, mais la paresse spirituelle, refusant les réalités de l’existence d’une part, et de la proclamation de la fidélité de Dieu dans ces réalités de la vie d’autre part. Oui, la vie est mortelle, le monde est dangereux, mais Dieu est bon et sa fidélité est grande. 

Aujourd’hui, le lion qui tue dans les rues, c’est un virus dont je ne veux même pas citer le nom tant on nous a lavé le cerveau avec. Le principe de précaution face à ce lion-là, confine à la paranoïa et à un côté ubuesque indéniable. (…) En réalité, la vie est dangereuse, elle l’était avant le fameux virus et elle le sera après. Se lever le matin, c’est déjà courir un grand risque. Le risque de ne pas finir la journée vivant. La vraie paresse spirituelle consiste justement à refuser de courir le moindre risque, non pas en menant une vie désordonnée et en s’exposant volontairement à des risques avérés, mais simplement en acceptant l’idée que la mort fait partie de la vie« .

#MerciDeResister
Pst Paul OHLOTT

11 Commentaires

  • Alors si je regarde les premiers versets de Romain 13 verset 1 à 5 il est question d’autorité qui vient de Dieu place comme un serviteur de Dieu. Il est la pour accomplir le ministère les œuvres de Dieu qui découlent de son ministère .
    Le passage précise également que ce magistrat de Dieu n’est pas à craindre, il agit pour mon bien. Il est dit aussi qu’il ne punit que le mal. Mais que faire si cette autorité ne poursuit pas le bien et qu’elle est malveillante pour toute une population? Donc je vois 2 possibilités :
    -1 est de se soumettre avec l’argument: Ne vous vengez pas vous-même à moi la vengeance à moi la rétribution ou encore imitant Jésus-Christ portant toutes les injustices jusqu’à la mort de la Croix attendant d’être justifiée par le Père.
    – la deuxième possibilité et de désobéir à une autorité malveillante animée d un esprit diabolique. Car dans le cas précis du coronavirus à long terme on ne va plus pouvoir se rassembler entre chrétiens, témoigner et prier.
    Dans ce cas on suit l’exemple de Daniel dans la fournaise préférant obéir à Dieu plus qu’au Roi.
    Très compliqué…!
    A l’heure d’aujourd’hui voici comment je réfléchis et me positionne.
    Comme Jésus, je ne cherche pas à me justifier et comme Lui je vais a la boucherie sans un mot…car j’ai une analyse individuelle pour un objectif individuel.!..
    MAIS
    Mon positionnement va changer si ma vision est élargie et si je recherche le bien de toute une multitude le salut de toute une multitude:
    La je désobéi en argumentant en témoignant espèrant en amener plusieurs dans la connaissance de la vérité et du Salut…
    Je conclue si tous les chrétiens de l’humanité se taisent allant à la boucherie comment seront sauvés ceux qui n’ont pas entendu l’Évangile, si personnes témoignent.
    Et aussi nous sommes lumière dans les ténèbres le sel de la terre.
    Les chrétiens qui se soumettent font partie de la masse ils sont dissimulés on les voit pas.
    La Croix est un acte de résistance il a été élevé il a été vu de tous.
    A nous de trouver chacun le moyen dans cette crise de témoigner d ‘apporter l ‘evangile

    J'aime

  • Merci Monsieur le Pasteur !

    J'aime

  • Je pense qu’on doit dire la vérité, sur cette dictature mondiale,sur le covid19, nous sommes des avertisseurs, on sait, on ne peut pas se taire !

    J'aime

  • S’il se fait arrêter, je n’irai pas lui porter des oranges en prison. A ceux qui pensent que cette situation est ubuesque, permettez-moi de vous rappeler ceci. Mon père aurait aujourd’hui 104 ans. Dans le journal qui correspond à son 2ème anniversaire, donc en 1918, il est fait mention d’une peine de prison de 3 mois et d’amende jusqu’à 5000.00 pour toute personne surprise à ne pas porter un masque ou à se rendre dans une maison touchée par l’épidémie. A titre de comparaison, mon grand-père gagnait 50 francs par mois en tant que Chef de gare à Renan BE.

    J'aime

    • J espere que vous ne comparez pas la situation actuelle avec celle de 1918…

      La grippe espagnole : Cette pandémie a fait de 20 à 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur, et peut-être jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes, soit 2,5 à 5 % de la population mondiale.

      La covid c’est une vaste blague a coté..

      J'aime

      • @PaulOhlott Le covid en 1918, sans les niveaux d’information et de protection que nous connaissons aujourd’hui, aurait fait autant de mort que la grippe qui n’était en rien espagnole (Importée par des soldats du Kentucky engagés dans la 1ère guerre mondiale). Si cette épidémie a fait tant de morts à l’époque, c’est essentiellement dû au fait que tous les béligérants de la grande guerre on nié son existence, pour ne pas révéler à l’ennemi leur état de faiblesse. L’Espagne n’étant pas engagée militairement, a été la seule à en révéler l’ampleur, d’où son nom de grippe « espagnole ». Les masques FFP2 n’existaient pas, pas plus que les masques chirurgicaux. On n’avait pas coutume d’aérer plus que mesure les locaux et les gens dormaient facilement à 4 ou 5 dans la même pièce. Répétez les conditions de 1918 et vous verrez que nous aurons aussi aisément 50 millions de morts du Covid.

        J'aime

      • Vos projections sont fausses, car le taux de létalité du covid-19 est assez faible. Max 1%. Et ce virus tue essentiellement les personnes âgées ou les personnes présentant des comorbidités. Je vous rappelle que la moyenne d age des morts du covid est de 84 ans. Et cela n’a rien avoir avec les masques, les gestes barrières etc.

        Extrait d un article de science et avenir qui compare le covid 19 avec la grippe espagnole :

        « On estime que tous les virus grippaux de type A circulant aujourd’hui chez les humains sont des descendants directs ou indirects de la souche du virus de 1918, mais d’une bien moindre virulence. (…) la grippe espagnole avait pour caractéristique de frapper surtout des jeunes adultes. Sa cible privilégiée était les personnes de 20 à 40 ans »

        Quoi qu’il en soit…

        . Avec un virus dont la létalité est relativement faible et touche essentiellement les personnes âgées ou affaiblies par des comorbidités.

        . Avec un protocole.sanitaire que l’on est en mesure d appliquer dans les églises

        Il.est inadmissible de contrevenir aussi radicalement et pendant des mois et des mois à la liberté de culte, considérant que l’église ne serait pas essentielle dans un monde matérialiste où seule la consommation est définie comme quelque chose d’essentiel.

        Et c’est très inquiétant de n’entendre quasiment aucune voix chrétienne à ce sujet.

        J'aime

  • Pardonnez moi mais nous n’avons pas été « interdits de culte « , durant le confinement le plus strict tous les types de rassemblements ont été interdits pour freiner la propagation du virus , il n’était pas question d’interdire la pratique de notre foi en particulier qui par ailleurs s’exprime dans sa plus grande force chez les Chrétiens engeolés des pires dictatures du moment et qui elles cherchent tout bonnement à l’éradiquer pour ce qu’elle est. Relativisons donc « notre persécution », vous pouvez toujours témoigner même avec un masque chirurgical sur a figure et l’orner si cela vous chante d’un « Jésus t’aime » au feutre ou distribuer des Bibles préalablement désinfectées au GH. Par ailleurs bien que les cultes aient repris librement depuis quelques temps avec les protocoles on y constate une nette diminution de la participation des fidèles par crainte du risque de contagion ou par simple désaffection. Le culte sur Youtube cartonne et personne ne passe la corbeille à offrandes après !

    Notre gouvernement et d’autres tatonent terriblement depuis le début de cette crise sanitaire avec des mesures à géométrie variable sur les conseils d’une cohorte de spécialistes pas toujours d’accord entre eux, mais c’était sans compter l’opinion éclairée des spécialistes auto-proclamés des réseaux sociaux et sur BFM qui va de la dénonciation d’un virus qui n’existe pas a celle d’un virus fabriqué maison (ici par l’Institut Pasteur ou en Chine ou sur Mars pour les plus audacieux ) par les lobbys Pharmaceutiques ou autres puissances occultes sous l’égide de Bill Gates, Soros , Rockfeller et Compagnie dont le nombre des noms combinés font 666 et 3 font ONZE SEPTEMBRE 2001!

    Mais ce n’est pas tout car désormais le remède s’avère plus redoutable que le mal et le vaccin , enfin les vaccins (trop vite trouvés pour être honnêtes ) inquiètent davantage , autrefois on aurait poussé un soupir de soulagement suite aux pestes dévastarices et sans remède à part des processions interminables à la Vierge dans les rues de nos cités (nous les Evangéliques on sait pas faire) , aujourd’hui on s’exclame « c’est pas très Catholique st’affaire! » . En effet ne serait-ce pas la fameuse marque de la Bête tant redoutée ? Un futur cheval de Troie dormant injecté avec une puce dans nos organismes pour nous préparer a une obeissance sans faille au chefs du N.O.M ? (la version eschatologique) Ou tout bonnement de l’eau claire que nous paieront à prix d’or contre un virus inexistant ? (la version capitaliste). Ou encore les deux!

    Dans tous les cas l’arnaque du Millénaire et pendant ce temps en Israel et au Royaume-Uni et aux USA on vaccine à tours de bras , chez nous on discute, on débat on critique on conspue et on confirme le vieil adage « autant de têtes autant d’avis ». Même Trump qui n’a jamais été en reste pour dénoncer tous les complots possibles et surtout ceux qui le visent LUI a encouragé et financé largement la réalisation d’un vaccin qui toujours selon LUI aurait pu le faire réelire s’il avait été finalisé à temps et que l’on avait pas comploté pour l’en empêcher , un comble!

    Enfin:
    Je reconnais que pour le malheur de nos amis Catholique le prêtre étant au centre de leur pratique,puisque sans lui point d’Eucharitie possible, c’est la misère mais je dirais aussi que c’est peut-être la une bonne occasion pour eux de relire à la maison Les Epitres de Pierre et surtout celle aux Hébreux qui nous qualifient tous pour la prêtrise du fait de notre foi en Jésus-Christ et rejettent avec fermeté l’idée d’un renouvellement de son sacrifice hebdomadaire sur le modèle de ceux de l’Ancien Testament…

    J'aime

  • — Perso, pour le Covid, c’est comme pour le chikungunia et la dengue : mon “vaccin” préféré est le psaume 91 !
    — ‘Faut pô oublier quand même que l’épidémie est arrivée en France entre autres par l’entremise d’une réunion dans l’église POC de Mulhouse bien avant les décisions concernant les précautions à prendre (port d’un masque filtrant, lavage des mains…)
    — Mais ces précautions ne suffisent pas, la preuve : quelques (dizaines de) milliers de cas positifs en France alors qu’on masque “à tour de bras” et qu’on se lave les mains à s’user la peau !!! Le Seigneur n’a-t-Il pas dit :
    Marc 7, 15 : «Rien de ce qui du dehors de l’homme entre en lui ne le souille, mais c’est ce qui sort de l’homme qui souille l’homme.» Quid de ce qui sort des hommes qui contractent la maladie ?!??…
    — ‘Faut voir aussi l’infantilisation à outrance des foules : notre Président de la République est un enfant (un jeune adulte) et ses ministres mangent dès le matin ! Pô étonnant qu’il ait tendance à infantiliser les “vieux briscards” : on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace !
    — Alors «cessez de compter sur l’homme dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle ! Car de quelle valeur est-il ?»
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    J'aime

Répondre à Ray Mond Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.